Au-delà de l’analogie traditionnelle entre performance sportive et performance au travail, le sport peut apporter de nombreux bienfaits à l’entreprise. Depuis 30 ans, ces deux domaines, pourtant si différents, se sont rapprochés pour s’entre-enrichir. Le sport a besoin de compétences en gestion pour continuer à se professionnaliser, et l’entreprise a besoin de nouvelles approches managériales pour gagner en agilité et attirer les talents.

Le sport et l’entreprise, deux mondes différents. Le premier est le domaine des loisirs, le deuxième celui du business. Ces mondes, pourtant, ce sont rapprochés ces 30 dernières années. Au-delà du l’analogie traditionnelle entre performance sportive et performance au travail, le sport peut apporter de nombreux bienfaits à l’entreprise. Suivez le ballon…

Un groupe d’hommes, à genoux sur des tapis de sol, s’étirent les bras. Non, vous n’êtes pas dans un club de fitness, mais dans les locaux de l’usine Safran Aircelle. Pour faire face au fort taux d’absentéisme des ouvriers, notamment dû aux positions inconfortables sur la chaîne de production, l’entreprise a créé le programme ‘3P’ sport-santé accompagnant au quotidien les ouvriers. Il s’agit d’un suivi individuel, encadré par une équipe de professionnels (enseignant en Activité Physique Adaptée, médecin du travail, kinésithérapeute, ostéopathe…). Des activités physiques sont faites quotidiennement, sur le temps de travail, afin de prévenir les troubles musculo-squelettiques. Le résultat est probant : le taux d’absentéisme des ouvriers a diminué de 35% !
L’entreprise est le lieu du business, des affaires, des profits. Taylor nous parlait de

L’entreprise est le lieu du business, des affaires, des profits. Taylor nous parlait de « la meilleure façon » de produire. Mais « la meilleure façon » n’a t-elle pas évolué avec le temps ?

Le sport, quant à lui, est traditionnellement le domaine du loisir. Mais depuis le XIXème siècle, le nombre d’individus qu’il fédère est grandissant, et de ce fait, il génère toujours plus d’argent. Les fédérations sportives se développent, se structurent, se professionnalisent.

L’entreprise et le sport, deux mondes différents, nés pour s’opposer, tendent pourtant à se rejoindre depuis 30 ans. D’un côté les logiques de la gestion ont poussé les portes des stades. De l’autre côté, le sport, pour ses nombreuses vertus, intéresse les managers. Les activités sportives sont facteurs de bonne santé physique et psychologique. Elles renforcent la détermination et la ténacité, elles donnent l’esprit de compétition, améliorent la confiance en soi et facilitent l’émergence d’un esprit d’équipe. Bref, le sport permet d’accroître la performance individuelle et collective.
Dans un contexte de plus en plus concurrentiel, l’entreprise est en recherche de vecteurs de performance, d’outils pour stimuler la motivation individuelle et

l’intelligence collective. Le sport s’impose alors comme une évidence.

C’est dans ce contexte que la Fédération Européenne du Sport d’Entreprise (EFCS) a mis en place le projet « Active Workplace, Healthy Lifestyle ». Il consistait à organiser des événements sportifs à destination des entreprises et des salariés dans 41 pays membres de l’EFCS. En France, le 10 septembre 2015, la Fédération Française du Sport d’Entreprise a installé un village multisports à la Défense, avec une dizaine d’activités sportives proposées.

Le sport et l’entreprise sont deux domaines qui se sont rapprochés. Les initiatives les plus innovantes et performantes sont récompensées par les Trophées Sport&Management qui ont lieu chaque année. En 2015, Auchan a ainsi vu son tournoi national de Handibasket remporter le prix ‘Coup de cœur’. L’entreprise a souhaité fédérer ses collaborateurs autour du thème du handicap et du respect de la différence avec un événement sportif. Le tournoi a rassemblé 1500 joueurs qui se sont affrontés sur 30 sites différents. Une manière très innovante de mobiliser ses ressources humaines autour d’un thème que l’on souhaite faire évoluer au sein de son organisation.

 

Alors mesdames et messieurs les DRH, à vos marques, prêts, partez !